Affiche

Face à la violence routière, OUI nous sommes tous responsables.

Diaporama - PowerPoint - Victimes et Avenir

 

Accueil - Nos élus - Nos Maires - Nos Antennes - Les partenaires - La presse - Adhésion

Du chef de l’État aux premier/e/s Magistrat/re/s des communes, les 35 399 Maires ont un rôle majeur quant à la sécurité routière, mais également dans le cadre de l’accompagnement des familles des victimes. Devant un accident, trop souvent les familles se retrouvent seules, abandonnées, en présence de ce fléau national.

En 2017, on dénombre :
58 613 accidents corporels ;
3 488 décès dans un délai de 30 jours ;
73 384 blessés dont 27 732 graves qui garderont un handicap à vie.

Le gouvernement a développé le C.L.A.V. Comités Locaux d’Aide aux Victimes qui répond à tous les actes de violence (viols, vols, agression, escroqueries en tout genre……), beaucoup de sujets complexes, à chaque acte de violence correspondant une législation particulière. La législation de l’accidentologie et le principe d’indemnisation est très complexe, mais le plus important est d’informer les familles et ne pas les laisser seules faces à toutes les démarches à effectuer. Décret n° 2017-618 du 25 avril 2017, modifié par le décret n° 2018-329 du 3 mai 2018

Le Maire bénéficie d’une « double casquette », il est à la fois
agent de l’État et agent de la commune en tant que collectivité territoriale.

Sous l’autorité du Procureur de la République, il exerce des fonctions dans le domaine judiciaire : il/elle est officié d’état civil et officier de police judiciaire.

Lors d’accident de la circulation le premier magistrat de la commune doit avoir un rôle important d’accompagnement auprès des familles.

C’est d’ailleurs peut-être à ce titre que le gouvernement souhaite impliquer les Maires de France à ce dispositif, le saviez-vous ?

Quel sera votre rôle ? Une tâche supplémentaire ? Aurez-vous le temps ? Faudra-t-il former un collaborateur ?

Victimes et Avenir souhaite informer et soutenir le/les élus sur l’accompagnement aux familles ( face au labyrinthe administratif et juridique : assurance, accès au droit, soutien, accompagnement social des familles…..

Nous savons malheureusement à quoi les familles seront confrontées. Vous n’êtes pas les seuls auprès de qui nous militons afin qu’un véritable dispositif d’accompagnement aux familles de victimes se développe. Nous intervenons auprès du Gouvernement, des député/es, des Sénateurs/trices, des Conseiller/re/s Régionales, des Conseiller/re/s Départemental, ainsi que les associations œuvrant à la sécurité routière.

Les courriers envoyés à l’ensemble des élus ont le même objectif.

 

 

 

 

Mentions légales

Chartes des services

Siren : 820 377 430 - Préfecture : W77101322